La santé des femmes n'a pas de prix

santé des femmes.

La santé des femmes n'a pas de prix

Résaux sociaux
Contenu

Dans le monde, chaque jour, 830 femmes meurent pendant leur grossesse ou leur accouchement. Et 99% de ces décès maternels surviennent dans les pays à faibles revenus. Louvain Coopération travaille pour garantir aux futures mamans un accès à des soins de qualité, quels que soient leurs revenus.

L’un des Objectifs de développement durable poursuivi par l’ONU consiste à faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes d’ici 2030. En cette journée mondiale consacrée aux droits des femmes, un bilan s’impose. Il est malheureusement désastreux.

En Afrique sub-saharienne, 534 femmes sur 100.000 décèdent en donnant la vie, contre 6 au sein de l’Union européenne. C’est près de 100 fois plus ! Beaucoup d’efforts ont pourtant été consentis pour améliorer la prise en charge des grossesses. Et l’on a d’ailleurs assisté, depuis les années 90, à un recul de la mortalité maternelle à travers le monde et notamment en Afrique subsaharienne. Mais un recul bien trop lent et affaibli ces dernières années par la pandémie de Covid-19.

Les causes sont multiples. Il y a d’abord le manque d’accès à des services de santé. Selon l’OMS, la plupart de ces complications apparaissent au cours de la grossesse et pourraient être évitées ou traitées grâce à un suivi médical. Et puis, il y a aussi les grossesses précoces qui font courir un grand risque aux jeunes mères. Toujours selon l’OMS, le risque de mortalité maternelle est plus élevé chez les adolescentes de moins de 15 ans. Les complications au cours de la grossesse ou de l’accouchement sont d’ailleurs l'une des principales causes de décès chez les adolescentes dans la plupart des pays en développement. Enfin, les avortements pratiqués dans de mauvaises conditions, sans l’appui de soignants, sont également une cause importante de décès.

Il est donc crucial de travailler sur l’accès, pour toutes les femmes, à des structures de santé de qualité. Il faut donc améliorer l’accès physique à ces structures, donc s’assurer qu’il y ait des centres de santé en suffisance et de qualité dans toutes les régions du monde. Mais il faut également permettre un accès économique à la santé car beaucoup de femmes ne font pas suivre leur grossesse car elles n’en ont tout simplement pas les moyens.

Garantir un accès économique à la santé

Avec ses partenaires locaux, Louvain Coopération développe, au Bénin, Togo et Burundi, des mutuelles de santé qui intègrent la prise en charge de prestations spécifiques aux femmes, telles que les consultations prénatales, les échographies, les accouchements par voie basse ou les césariennes. Le système du tiers payant permet aux femmes mutualistes de ne payer qu’une petite partie de la facture du centre de santé, elles peuvent donc s’y rendre autant que nécessaire. Les mutuelles de santé contribuent ainsi à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. En 2021, les soins spécifiques aux femmes ont représenté 15% des interventions des mutuelles que nous soutenons, à côté de maladies telles que le paludisme.

Depuis quelque temps, ces mutuelles s’attaquent à un autre fléau qui touche les femmes : elles organisent des campagnes de dépistage de masse des cancers du sein et de col de l’utérus. En Afrique sub-saharienne, ces deux maladies représentent près d’un tiers des cas de cancers diagnostiqués chez les deux sexes.

Pour financer ces actions, Louvain Coopération lance une grande campagne de récolte de fonds.

Plus d’infos : https://www.louvaincooperation.org/fr/sante-des-femmes

Plus de news

YOCO
13/02/2024
Nos deux cyclistes, Yonas et Corentin, poursuivent toujours leur voyage vers l'Est. Nous les avions laissés en Iran, où ils avaient décidé de se séparer temporairement.… +
Escape game
13/02/2024
En ce mois de février un tout nouvel escape game va s’installer à Louvain-la-Neuve. L’objectif ? Résoudre les énigmes dispersées dans la ville dans un laps de temps limité pour… +
Yoco.
29/01/2024
Nous avions laissé Yonas et Corentin à la frontière géorgienne, il y a un mois et demi. Découvrons ce qui est arrivé depuis lors à nos deux bikers engagés. Voilà maintenant un… +
Yonas et Corentin
20/12/2023
Yonas et Corentin, nos deux cyclistes engagés, continuent leur périple vers l’Est. Nous les avions quittés en Serbie. On vous raconte la suite de leurs aventures ! Voilà… +
Florent.
21/11/2023
Florent Lowet, jeune bioingénieur, vient de rejoindre notre équipe burundaise en tant qu’Expert Junior Enabel pour travailler sur la promotion de l'agroécologie et la… +
Yoco
17/11/2023
Yonas et Corentin ont donné leur premier coup de pédale le 21 octobre à Bruxelles. En moins d’un mois, ils ont déjà rejoint la Serbie. On vous raconte quelques-unes de leurs… +